01

Umesh

Népal
Umesh a 14 ans et vit au Népal.
  • 1:00

« Si mes amis découvrent cette tache, ils poseront sans aucun doute des questions. Je serai obligé de dire que je suis malade. Alors je cache la tache, pour éviter les questions. »

Umesh a 14 ans, mais paraît un peu plus jeune. Il vit avec son frère et ses parents au Népal, dans une toute nouvelle maison en pierre. Juste en face de l’ancienne, au milieu des champs et à proximité de la route principale qui traverse le village. Deux maisons en miroir, mais qui ne sont en rien le reflet l’une de l’autre. Dans l’ancienne maison, la pluie et le vent avaient le champ libre. Un espace couvert jouxtant un espace plus ou moins fermé, qui servait de cuisine, chambre à coucher, salon et bureau.

Le père d’Umesh, maçon de profession, a bien envisagé quelques rénovations. Mais il ramène lui seul le revenu qui fait vivre la famille… Avec l’aide d’Action Damien et d’un membre de la famille, une maison spacieuse a vu le jour grâce au cofinancement. L’ancienne maison sert désormais de cuisine et de salle à manger. Le reste du temps, ils le passent dans leur nouvelle maison robuste, à l’abri des éléments. Et dans celle-ci, les poulets n’ont pas le droit de rentrer.

Aujourd’hui c’est dimanche, un jour d’école ordinaire pour Umesh. Sa mère prépare un copieux petit-déjeuner : riz et curry délicieusement parfumé. Attablé dans cette cuisine qu’il connaît par cœur, il déguste soigneusement chaque grain de riz. Ensuite, il repart dans la nouvelle maison pour enfiler son uniforme, choisit une chemise à manches longues, pour dissimuler la tache sur son avant-bras. Umesh met dans son sac tous les manuels nécessaires. Il est sur le point de partir pour l’école, mais avant toute chose : les médicaments ! Umesh va les chercher chez son oncle et sa tante qui habite quelques centaines de mètres plus bas. Depuis plusieurs mois, il s’y rend quotidiennement pour prendre son traitement et guérir le plus vite possible. Même s’il ne sait pas ce que signifie cette tache. Ni même la lèpre. Non, il ne sait pas.

Pourtant, c’est bien la lèpre. Umesh a été repéré lors d’une campagne de dépistage intensive de 2 semaines assurée par Action Damien. C’est le poste de santé local qui confirmera le diagnostic. Son avant-bras gauche présente une grande tache, juste en dessous de son coude, c’est pourquoi il ne porte que des chemises à manches longues. Umesh : « Si mes amis découvrent cette tache, ils poseront sans aucun doute des questions. Je serai obligé de dire que je suis malade. Alors je cache la tache, pour éviter les questions. »

Umesh est encore loin de la guérison. Il a commencé son traitement il y a 4 mois à peine, alors qu’il doit durer 2 ans. La tache sera visible encore un long moment. De toute façon, il doit la protéger et veiller à ne pas se blesser. À l’endroit de sa grosse tache, Umesh ne sent plus rien, un symptôme incontestable de la lèpre.

Umesh prend ses médicaments juste avant d’aller à l’école et les récupère chez son oncle et sa tante, en charge des soins médicaux des enfants. Pour les parents d’Umesh, s’occuper de tout ça est parfois difficile, ils ne savent pas être réguliers dans la prise de médicaments. Au Népal, l’entraide est importante, en particulier l’aide familiale et entre voisins. Umesh ne veut pas de soutien supplémentaire parce que la proposition de fréquenter une école privée lui fait peur. Peur de ne pas pouvoir suivre les cours qui se tiennent toutes en anglais. Alors, Action Damien envisage de lui offrir une formation technique, car Umesh est fan de tracteurs. Rien ne lui fait plus plaisir que de sortir avec le tracteur de l’un de ses oncles pour une simple balade. Il roule sans destination fixe, une pure détente pour le jeune homme. Plus tard, il aimerait posséder son propre tracteur, de préférence bleu vif, sa couleur préférée. Faire de sa passion son métier, voilà un beau programme. Il pourra utiliser son tracteur pour transporter des marchandises et se faire payer. Le scénario idéal. Mais pour cela, il doit encore passer son permis de conduire (à 18 ans). Et surtout, il doit guérir, pour concrétiser ce rêve et en envisager d’autres.

Vous êtes touché.e par son histoire et vous voulez aider d’autres personnes comme Umesh ?

Je fais un don

Une autre forme d’aide c’est de partager leurs histoires.