logo-black
Faites un don!
Janvier 2020

Rien n'est écrit

Aidez-nous à tracer un futur sans lèpre

Découvrir leur histoire Voir la vidéo

Chaque année, on dénombre pas moins de 210 000 nouveaux cas de lèpre. Une maladie qui n’est pas mortelle, mais qui peut donner lieu à des mutilations irréversibles et à une exclusion sociale. Action Damien informe et soigne les populations touchées, réintègre les patients dans la société et lutte contre la stigmatisation des personnes atteintes de la lèpre. Plongez dans le combat quotidien d’Action Damien à travers les récits de nos patients.

Première étape : Dépister la maladie

01Première étape : Dépister la maladie

Souvent, les symptômes de la lèpre sont mal reconnus, que ce soit par les patients ou par le personnel médical. Chez Action Damien, nous informons et nous sensibilisons, car l’identification de la lèpre constitue la première étape vers la guérison et contre l’exclusion.

Découvrir l’histoire de Gauri

02L’accès aux soins de santé

Découvrir l’histoire de Sushila

Pour des raisons sociales, économiques, culturelles ou géographiques, tous les malades ne peuvent pas demander l’aide d’un médecin ou se rendre dans un centre de santé pour bénéficier de soins. Action Damien intervient en organisant des campagnes de dépistage actif, en envoyant des cliniques mobiles sillonner les routes et en construisant des centres médicaux.

En raison d’un manque de connaissances, le diagnostic est souvent tardif, ou même faux. Dans d’autres cas, c’est le mauvais traitement qui est administré. Pourtant, avec un diagnostic correct et rapide, les chances de guérison sont de 99,9 %... De quoi s’indigner. Nous formons le personnel médical local à reconnaître les symptômes de la lèpre et à soigner les malades.

03Un diagnostic correct et un traitement adapté

Les histoires de Share et Bir Singh
Un diagnostic correct et un traitement adapté

04Réinsertion dans la société

Les patients qui subissent des lésions physiques à cause de la maladie doivent souvent bénéficier de soins pendant toute leur vie et se dire que leur maladie restera toujours visible sur leur corps. Même après avoir guéri, les patients continuent d’être exclus de la société. Ils perdent leur famille, leurs amis, leur emploi et leurs revenus, et se retrouvent coincés dans une spirale dangereuse. Vous pouvez aider Action Damien à soulager le lourd impact social et psychologique de la lèpre.

Récit - Besoin d’espoir

À votre tour d’écrire le chemin vers la guérison

La lèpre frappe toujours aujourd’hui.

Toutes les 2 minutes, une personne apprend qu’elle souffre de la lèpre. Dans le monde, des millions de personnes doivent vivre avec des handicaps et autres mutilations dues à la lèpre, qui rendent la vie difficile sur le plan physique, mais aussi sur le plan psychologique. Les patients atteints de la lèpre sont rejetés par leur famille et leurs amis, perdent leur emploi et leurs revenus, et doivent parfois vivre isolés le restant de leur vie.

…Mais rien n’est écrit

Il existe une façon de leur venir en aide. La lèpre ne doit pas définir leur avenir, car il est tout à fait possible d’en guérir, sans séquelles.

Ensemble, offrons un avenir à ces patients.

Avec votre aide, nous pouvons faire en sorte qu’un plus grand nombre de malades aient accès à des soins de santé de qualité, que la lèpre soit mieux diagnostiquée et soignée. que les handicaps soient réduits à un minimum, que les patients ne soient plus discriminés. Bref, faire de la lèpre une histoire du passé.

Marqueurs Action Damien

Achetez nos marqueurs

Offrez-vous les célèbres marqueurs aux couleurs d’Action Damien, notre symbole national dans la lutte contre la lèpre.

Achetez maintenant
Les bénévoles seront dans de nombreux grands magasins du pays, du 24 au 26 janvier 2020.

Où et quand?

Auprès de nos bénévoles, dans de nombreux grands magasins du pays, du 24 au 26 janvier 2020.

E-shop

En ligne

Vous pouvez aussi acheter vos marqueurs en ligne, en un clic, sur notre e-shop. E-shop Fichier 1

Faites un don!

C'est simple et rapide

En faisant un don, vous redonnez un avenir aux patients touchés par cette maladie. Ils ont besoin de votre aide.

Faites un don!

Nouveau en 2020 : Laissez-nous vous remercier

Action Damien ne serait rien sans votre soutien. C’est pourquoi, chaque donateur, partenaire et volontaire aura la possibilité d’être mis à l’honneur sur notre mur de signatures géant, affiché dans de grandes villes de Belgique et en ligne.

Vous disposez d'un code unique?

Inscrivez votre nom sur notre mur de remerciements !

Introduire un code unique
Mur de remerciements
website by mcarnolds

Gauri Roriya

Sushila

Share et Bir Singh

Pashupatin

À première vue, on ne remarque pas que le pied droit de Gauri, caché par sa chaussure, a été très abîmé par la lèpre.

Gauri est maman de 3 enfants. Elle a été atteinte de la lèpre, mais ne se départit jamais de son sourire chaleureux. Elle tente de rester positive, alors que tout le monde la fuit dans son entourage, pensant qu’elle est contagieuse. Résultat : à cause de ce manque de contacts avec les autres, Gauri se sent isolée.

« Si les gens en savaient plus sur la lèpre, ils n’auraient pas peur de moi. Je leur explique que je suis guérie et que je ne peux tout simplement pas les contaminer, mais ils ne me croient pas. Ils pensent que je mens. »

Ce manque de connaissances autour de cette maladie, que ce soit au niveau des populations ou du personnel médical, est l’une des raisons pour lesquelles la lèpre n’a pas encore été éradiquée. En effet, la lèpre est souvent vue comme une punition divine ou une malédiction. « Nous devons tous aider Action Damien à éduquer sur cette maladie », conclut Gauri.

Sushila ne connaît que trop bien les symptômes de la lèpre. En effet, 5 personnes en souffrent dans sa famille.

Sushila est travailleuse communautaire, un métier qui implique de partir à la recherche de personnes souffrant de la lèpre. Elle en identifie les symptômes et se charge ensuite de mettre les malades sous traitement le plus rapidement possible, même si cela n’est pas toujours évident. Par exemple, la maman de Suresh n’a pas voulu croire Sushila quand elle lui a annoncé que son fils avait la lèpre.

« Le tabou atour de cette maladie est encore bien présent, et cela entraîne de nombreux problèmes. Heureusement, j’ai réussi à convaincre Suresh de m’accompagner à l’hôpital », explique Sushila. Suite au diagnostic de Sushila, Suresh est aujourd’hui soigné comme il se doit. C'est une bonne nouvelle, car il sentait que les autres le discriminaient à cause de sa maladie.

Share présente les symptômes de la lèpre depuis des années, mais il n’a été diagnostiqué comme atteint de cette maladie que récemment. Étant donné qu’il n’a pas bénéficié du bon traitement pendant tout ce temps, son corps a été abîmé par la maladie. Il souffre aujourd’hui d’une main en griffe, ses deux pieds sont déformés et son genou est totalement ulcéré. Share guérira de la lèpre, mais ses lésions sont irréversibles.

Pendant 4 longues années, Bir Singh a vécu avec une tache sur sa jambe, qui n’arrêtait pas de grandir. Un jour, une autre tache est apparue sur son visage. Le médecin de son village n’a pas pu lui dire de quoi il souffrait, alors Bir s’est rendu à l’hôpital de sa propre initiative. Ce fut la meilleure décision de sa vie. Le personnel de l’hôpital lui a annoncé qu’il souffrait de la lèpre et lui a administré le traitement adapté. Une fois par mois, Bir retourne à l’hôpital pour recevoir son traitement et se faire examiner par un médecin. Il guérira de sa maladie, sans séquelles supplémentaires.

Deux moignons à la place des mains, des pieds en très mauvais état et une cécité presque complète... Les lésions de Pashupatin, tant physiques qu’émotionnelles, sont considérables. « Déjà petite, j’avais remarqué que mes mains ne ressemblaient pas à celles des autres. Je savais que j’étais différente », explique cette quadragénaire isolée. « Je ne sais pas quand j’ai contracté la lèpre. »

Il y a longtemps, Pashupatin tenait un petit magasin, qu’elle a finalement dû fermer en raison de sa cécité grandissante. Elle a donc perdu ses revenus, qui lui auraient notamment permis de faire réparer son toit qui fuit.

Pour éviter une cécité complète, Pashupatin avait besoin d’une chirurgie reconstructrice, qui facilite aussi sa réintégration dans la société. Chez Action Damien, notre soutien aux patients se poursuit aussi après la guérison. Nous avons ainsi fait réparer le toit de Pashupatin et nous l’aidons à relancer son petit commerce. Sans votre soutien, ce ne serait pas possible.

Aider Gauri Sushila Share et Bir Singh Pashupatin